UA-64485316-2

Monument aux Handicapés victimes du nazisme à Berlin.

Près de 70 ans après la fin de la seconde guerre mondiale, l’Allemagne rend hommage, aux 300 000 personnes handicapées, massacrées sous prétexte qu’elles représentaient une charge pour la société.

 blog65bis.png

 

Construit à côté de la Philharmonie, dans le parc de Tiergarten, Berlin compte un nouveau monument depuis mardi 2 septembre 2014. C’est un mur de verre aux reflets bleutés de 24 mètres de hauteur posé sur un socle noir, dont la situation ne doit rien au hasard : Tiergartenstrasse 4, soit « T4 », l’endroit où fut élaboré, sous le Troisième Reich, le programme d’élimination systématique des personnes handicapées mentales et physiques, intitulé « Aktion T4 ».

 Considérées comme une charge pour la société, 70 000 personnes handicapées furent exterminées entre janvier 1940 et août 1941.

Des protestations, venues notamment du monde judiciaire et de représentants de l’Église catholique notamment, ont ensuite entraîné l’arrêt officiel du programme.

Mais les meurtres ont continué sous d’autres formes : privation de nourriture, négligence, injections de doses létales d’antidouleur…

Près de 300 000 personnes seraient mortes dans ces massacres jusqu’en 1945.

 blog65.png

Le nouveau mémorial berlinois s’ajoute aux trois autres monuments commémoratifs construits autour de Tiergarten et dédiés aux populations massacrées par les nazis, Juifs, Tsiganes, homosexuels et, désormais, handicapés. Il est le premier à rendre hommage à ces derniers à l’échelle nationale. Source : La Croix 02 09 14.

blog 65

 

Les commentaires sont fermés.