20/03/2015

Handicap : "Je vis avec des aides et en prime, avec votre indifférence"

Las d'être considéré comme un "assisté", notre contributeur témoigne de la perception du handicap dans la société et des difficultés qu'il rencontre tous les jours. 

 blog167.png

Beaucoup de gens valides, pensent que "les handicapés sont des assistés trop généreusement aidés par l'État". Il y a de fortes chances que ces gens ignorent tout de ce qu'est la vie d'une personne handicapée (À voir à partir de ce lien). À ces gens, je voudrais faire une proposition : 

Je vous donne ma carte d'invalidité, mon macaron de stationnement et les places gratuites qui vont avec. Je vous donne mon Allocation Adulte Handicapé (AAH (À voir à partir de ce lien)), mon Aide Personnalisée au Logement (APL), ma Majoration pour la Vie Autonome (MVA), soit 1075 euros mensuellement. 

Le refus des agences immobilières et des banques

Comme je suis généreux, j'ajoute en supplément, toutes les discriminations dont je suis victime (À voir à partir de ce lien) chaque jour depuis plus de 50 ans. Je vous donne aussi l'humiliation que je ressens quand une agence immobilière refuse de me louer un logement parce que je n'ai qu'un revenu social. Je vous donne mes projets qui s'envolent quand une banque refuse de m'accorder un prêt, vu que mes revenus sont insaisissables. 

Je peux encore ajouter à mon offre, ma solitude face à l'indifférence d'une société de plus en plus égoïste, et l’incompétence. Je vous donne, pour terminer, le regard ébahi des gens dans la rue, mes rêves, et mes espoirs, et tout ce que j'ai... 

En échange, seriez-vous d'accord de me donner vos 2 jambes pour que je puisse aller travailler sur un chantier ? Il y a en France, en 2015, plus de 1 013 296 personnes handicapées qui vivent avec moins de 900 euros. Beaucoup d'entre eux sont dans une situation de grande précarité, mais ça, les médias n'en parlent presque jamais. 

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/je-vous-donne_1648559.ht...

Express yourself 05 02 15 par internet.

blog 167

Les commentaires sont fermés.