UA-64485316-2

Illettrisme = handicap

Le prix Nobel de la paix (Attribué pour la première fois en 1901) a été attribué conjointement le 10 octobre 2014 à l’adolescente pakistanaise Malala, plus jeune lauréate de l’Histoire, et à l’indien Kailash Satyarthi pour leur combat contre l’exploitation des enfants et le droit de ceux-ci à l’éducation.

À 17 ans seulement, elle est devenue le modèle mondial du droit des enfants à l’enseignement, lutte qui a failli lui coûter la vie quand les talibans, islamistes radicaux, ont tentés de l’assassiner.

Elle a refusé de se laisser intimider et a multiplié les appels pour l’éducation des enfants et spécialement des filles et la tolérance.

52% de filles en âge de fréquenter l’école ne sont pas scolarisées dans le monde.

L’illettrisme empêche les enfants, et les adultes, car en France même de nombreuses personnes ne sont pas en mesure de lire ou d’écrire, de trouver du travail et parfois d’être exploités.

Lire une notice de médicament, un plan de bâtiment, une note administrative ou syndicale de l’entreprise,   le journal, un livre etc. empêche la personne d’être au courant d’un danger, de l’explication d’un travail, d’un droit, d’un devoir, d’une information locale, nationale ou internationale, d’un plaisir que procure ce qu’un(e) écrivain(e) a écrit pour nous divertir, sans parler d’un savoir qui non seulement donne ce plaisir, mais aussi permet d’obtenir des diplômes…

Plusieurs associations se préoccupent de ce problème, en particulier pour les étrangers arrivant en France. La Mairie, le Conseil Général, une assistante sociale… peuvent renseigner. 

Remercions cette jeune fille qui, malgré le danger, lutte pour que les jeunes, les filles en particulier, apprennent à lire.  Source : La Montagne du 11 10 14

 

Blog 92

Les commentaires sont fermés.