UA-64485316-2

13/05/2015

Les stars qui se battent contre la sclérose en plaques

La sclérose en plaque (SEP) fait partie des maladies lourdes qu’il faut combattre toute sa vie.

Elle touche de nombreuses célébrités : en voici quelques-unes, aux parcours différents.


Dominique Farrugia

dominique_farrugia

©Studio Canal

 

C’est à la trentaine que Dominique Farrugia, l’un des Nuls, apprend sa sclérose en plaques. Cela ne l’a pas empêché de continuer à travailler dans le milieu, en tant que directeur de chaîne TV, bien qu’il se soit éclipsé peu à peu des plateaux. En 2007, il devient vice-président de l’Union pour la lutte contre la sclérose en plaques (Unisep), et se veut porteur d’espoir pour les autres personnes atteintes de cette maladie.

 

Michèle Torr. L’interprète de la chanson "Emmène-moi danser ce soir" a toujours soutenu son fils Romain dans sa lutte contre SEP.  Elle réalise maintenant des concerts dans le but de récolter des fonds pour cette cause, pendant qu’il continue d’en recevoir à l’Association sclérose en plaques Pays d’Aix qu’il a créée.


Celle qui fut l’une des actrices emblématiques du cinéma français a ressenti les premiers symptômes de la SEP à 23 ans, après le tournage de "Tirez sur le pianiste". Ce n’est que 20 ans plus tard que la maladie l’a rattrapée. Il y a maintenant plus d’une dizaine d’années que Marie

Dubois s’engage dans la lutte contre la SEP, depuis sa participation en 2001 à une campagne de sensibilisation.

Le sort a joué un mauvais tour à Jacques, le fils de Sharon et Ozzy Osbourne, qui a été diagnostiqué de la SEP juste après avoir eu une petite fille. Après la colère et la frustration, le cadet du leader du groupe Black Sabbath a adopté un esprit combattif : "S’adapter et surmonter est ma nouvelle devise", a-t-il confié au magazine Hello en 2012.

Elle fut l’une des speakerines les plus célèbres de la télévision française. Catherine Langeais a même été fiancée à François Mitterrand dans sa jeunesse. Mais elle a longtemps caché sa sclérose en plaques, ce qui lui rendit son travail plus difficile. La maladie l’emporta à l’âge de 74 ans.

Acteur, animateur, producteur, réalisateur : Montel Williams est une figure importante de la télévision américaine, ayant même son propre talk-show. Diagnostiqué de la SEP, il est devenu militant à temps plein de la maladie. Cet officier de marine décoré, père de 4 enfants, a sa propre manière de se soulager en consommant de la marijuana médicale.

12 millions d’euros pour la sclérose en plaques. C’est le don qu’a fait la créatrice d’Harry Potter, J.K. Rowling, en l’honneur de sa mère, décédée d’une SEP à l’âge de 45 ans. Cette somme a permis de construire une clinique au nom d’"Anne Rowling", qui a ouvert ses portes cette année pour accueillir les patients atteints de SEP et d’autres maladies neurodégénératives, et de mener des recherches importantes sur ces pathologies.

La Mousekeeter la plus populaire des débuts du Mickey Mouse Club a annoncé publiquement sa SEP en 1992, soit cinq ans après avoir appris sa maladie. Pour favoriser la collecte de fonds dans la lutte contre les troubles neurologiques, elle a fondé l’Annette Funicello Teddy Bear Compagny, qui commercialise une gamme d’ours de collection et a lancé sa propre ligne de parfums. Une partie des bénéfices est allée au Fonds de la recherche Annette Funicello pour les maladies neurologiques.

blog 200

 

 

Les commentaires sont fermés.