06/01/2015

Troisième conférence nationale du handicap

Instaurée par la loi de février 2005, cette conférence nationale a lieu tous les trois ans. Elle s’est tenue le 11 décembre à l’Élysée.

En juin 2011, Nicolas Sarkozy avait tenu à rassurer le secteur en promettant que l’échéance fixée à 2015 pour rendre accessibles tous les établissements recevant du public (ERP) serait maintenue. Une promesse qui s’est rapidement avérée irréaliste. « On estime qu’environ 330 000 ERP sont aux normes sur plus d’un million », expliquait en juillet à La Croix Ségolène Neuville, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées.

En octobre dernier, le gouvernement a publié une ordonnance accordant des délais supplémentaires. Tous les ERP ont maintenant un an pour déposer en préfecture un document précisant la nature et le coût des travaux à réaliser. Ensuite, le bâtiment devra être mis aux normes dans un délai de trois ans. Le gouvernement assure que ce délai sera respecté pour 80 % des ERP, ceux accueillant au maximum 200 personnes : les commerces de proximité, les cabinets médicaux… Les bâtiments plus grands pourront se voir accorder trois ans de plus.

Un autre dossier mis en avant par les associations sera celui des ressources. Aujourd’hui, un million de personnes vivent avec l’allocation adulte handicapé (AAH), soit 800 € par mois. « J’espère que le président saura mesurer la situation d’extrême pauvreté dans laquelle vivent beaucoup de ces personnes. Faute de ressources suffisantes, certaines sont obligées de faire un choix : soit manger, soit se soigner, soit acheter un fauteuil roulant pour se déplacer », souligne Patrice Tripoteau, directeur général adjoint de l’Association des paralysés de France (APF). La Croix 11 12 14.

blog 136

 

Les commentaires sont fermés.