UA-64485316-2

14/05/2015

Des jambes bioniques pour différents usages

Hugh Herr, l'homme réparé grâce aux prothèses biomimétiques, est directeur de recherche au Massachusetts Institute of Technology (MIT) . Il est convaincu que d’ici une vingtaine d’années, un adulte amputé pourra se mouvoir plus facilement qu’un adolescent de 18 ans.

La science-fiction nous a parlé de l'homme réparé ou de l'homme augmenté, c'est aujourd'hui la science elle-même qui montre ses avancées dans le domaine, notamment celui des prothèses biomimétiques, celles qui s'adaptent au fonctionnement du corps pour lui permettre une démarche la plus naturelle possible, et même plus.

Hugh Herr, directeur de recherche au MIT, fabrique la prochaine génération de membres bioniques, les prothèses robotiques inspirées par ses propres membres. "Même si ce sont des prothèses synthétiques, elles réagissent comme des muscles vDes jambes bioniques pour différents usages

ivants, elles se connectent sans problèmes au reste de mon corps", confie le scientifique à France 2. Hugh Herr a perdu ses deux jambes dans un accident d'escalade il y a 30 ans.

À la tête du groupe Biomécatronique du Media Lab du MIT, Hugh Herr est convaincu que d'ici une vingtaine d'années, un adulte amputé pourra se mouvoir plus facilement qu'un adolescent de 18 ans. Hugh Herr a développé différentes sortes de jambes bioniques pour des usages très spécialisés : la marche, la course, mais aussi l'escalade.

La danseuse américaine Adrianne Haslet-Davis, qui a perdu sa jambe gauche en 2013 lors de l'attentat du marathon de Boston, est remontée sur scène pour la première fois grâce à une prothèse de Hugh Herr.

JACQUES CARDOZE et RÉGIS MASSINI FRANCE 2. 23 03 2015.

blog 208

Les commentaires sont fermés.