UA-64485316-2

  • Projets innovants et handicap

    La Carsat Centre Ouest soutient les structures publiques ou privées qui développent des projets innovants auprès de personnes malades, en situation de handicap ou des personnes âgées socialement fragilisées.

    Cette démarche vise à améliorer la qualité de vie des assurés sociaux fragilisés du régime général en délivrant une subvention aux projets d’initiatives locales novateurs retenus par le conseil d‘administration.

    Toutes les informations concernant cette offre ainsi que le formulaire à télécharger sont disponibles sur : www.carsat-centreouest.fr rubrique « Bien vivre sa retraite » ou sur www.bienvieillir-centreouest.fr rubrique « actualités ».

    Les promoteurs devront impérativement transmettre le dossier de demande de subvention dûment complété à l’adresse suivante : martine.lornac@carsat-centreouest.fr

    Date limite de réception des projets : Vendredi 15 mai 2015. La Montagne 25 04 15.

    blog 228

  • Toujours en marche avant

    Charlotte de Vilmorin, cette jeune femme, qui vit en fauteuil roulant depuis l’enfance, vient de publier un livre sur son expérience : Ne dites pas à ma mère que je suis handicapée, elle me croit trapéziste dans un cirque (Édition Grasset, 208 p., 16 €) et de créer son entreprise sur internet, Wheeliz.

    Âgée de 25 ans, elle a été touchée dès l’enfance par une maladie neuromusculaire qui la prive de l’usage de ses jambes et de ses bras. « Je suis passée directement de la poussette au fauteuil », raconte-t-elle.

    À l’époque son père lui avait fabriqué un mini-fauteuil pour qu’elle soit à la même hauteur que ses camarades de classe.

    Lire la suite

  • G. Gibert du CSNB aux championnats de France Handivalide

    Geoffrey Gibert, licencié au Club des Sports Nautiques de Brive (CSNB), handicapé et sportif de haut niveau se lance un nouveau défi : atteindre les championnats de France Handivalide en voile Miniji…  

    Une ponction lombaire mal exécutée et il se trouve paraplégique alors qu’il a à peine 7 mois. Il assure qu’il n’a jamais souffert de son handicap. « C’est ma norme. Il est plus facile d’avoir toujours vécu comme ça plutôt que de le devenir à 18 ans »…

    Lire la suite

  • Contre les préjugés sur le handisport

    Contre les préjugés sur le handisport 001.jpg

    Philippe Croizon, le nageur de l’extrême, amputé des quatre membres, lance une Web-série baptisée « Vis mon sport ».

    Elle met en scène la rencontre de huit jeunes avec quatre athlètes handisport qui leur font découvrir leur quotidien afin de faire évoluer le regard sur le handicap.

    Quatre épisodes seront mis en ligne sur le site www.vismonsport.fr à raison d’un par mois. Le premier, avec la judoka Sandrine Aurières-Martinet, déficiente visuelle et vice-championne paralympique de judo en 2004 et 2008, sera diffusé à partir du 13 avril. Puis Souad Yamani (tennis), Timothée Adolphe (athlétisme), aveugle depuis l’âge de 19 ans, champion d’Europe du 200 m et du 400 m avec son guide Cédric Felip et Théo Curin (natation), 14 ans, quadri-amputé.

    À chaque épisode, un sportif fait découvrir son quotidien à deux jeunes de 10 à 25 ans, valides ou en situation de handicap. « Grâce à ces petites vidéos, on souhaite montrer ce dont sont capables les personnes handicapées » explique Philippe Croizon « on montre que les athlètes handicapés sont d’abord des athlètes. »

    La série s’adresse également aux personnes en situation de handicap, avec le but de faire naître des vocations. « Le sport est un formidable moteur de résilience » déclare Philippe Croizon. La Croix 07 04 15.

    blog 220

  • Des jeunes sensibilisés au handicap

    Des jeunes sensibilisés au handicap 002.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

    blog 218

  • Tourisme et Handicap

    Hébergements, musées, centres de loisirs… 250 professionnels du tourisme labellisés Tourisme et Handicap ont participé, les 28 et 29 mars, à Terrasson (24120), à la 9ème édition des journées nationales Tourisme et Handicap.

    Ce label est un signe de reconnaissance pour les professionnels qui ont volontairement entrepris une démarche d’accueil des publics ayant des attentes particulières liées à une déficience, qu’elle soit auditive, mentale, motrice ou visuelle.  

    En Dordogne, à Terrasson, le Musée du chocolat Bovetti, est labellisé et a l’habitude de recevoir, tout au long de l’année, des personnes en situation de handicap.

    En Périgord noir, aux Eyzies de Tayac, le Pôle international de la préhistoire, avec les PréhistoFouilles, se mobilise en faveur des personnes souffrant d’une déficience visuelle ou mentale : Il propose des ateliers en présence d’un animateur spécialisé. La Montagne 02 04 15.

    blog 213

  • Une maison pour valides et handicapés

    En milieu urbain, l’association Simon de Cyrène aide à la cohabitation entre personnes victimes d’un traumatisme crânien ou d’un Accident Vasculaire Cérébral (AVC), dans un ensemble immobilier au centre de Vanves (Hauts-de-Seine (92)).

    Lire la suite

  • Des jambes bioniques pour différents usages

    Hugh Herr, l'homme réparé grâce aux prothèses biomimétiques, est directeur de recherche au Massachusetts Institute of Technology (MIT) . Il est convaincu que d’ici une vingtaine d’années, un adulte amputé pourra se mouvoir plus facilement qu’un adolescent de 18 ans.

    La science-fiction nous a parlé de l'homme réparé ou de l'homme augmenté, c'est aujourd'hui la science elle-même qui montre ses avancées dans le domaine, notamment celui des prothèses biomimétiques, celles qui s'adaptent au fonctionnement du corps pour lui permettre une démarche la plus naturelle possible, et même plus.

    Hugh Herr, directeur de recherche au MIT, fabrique la prochaine génération de membres bioniques, les prothèses robotiques inspirées par ses propres membres. "Même si ce sont des prothèses synthétiques, elles réagissent comme des muscles vDes jambes bioniques pour différents usages

    ivants, elles se connectent sans problèmes au reste de mon corps", confie le scientifique à France 2. Hugh Herr a perdu ses deux jambes dans un accident d'escalade il y a 30 ans.

    À la tête du groupe Biomécatronique du Media Lab du MIT, Hugh Herr est convaincu que d'ici une vingtaine d'années, un adulte amputé pourra se mouvoir plus facilement qu'un adolescent de 18 ans. Hugh Herr a développé différentes sortes de jambes bioniques pour des usages très spécialisés : la marche, la course, mais aussi l'escalade.

    La danseuse américaine Adrianne Haslet-Davis, qui a perdu sa jambe gauche en 2013 lors de l'attentat du marathon de Boston, est remontée sur scène pour la première fois grâce à une prothèse de Hugh Herr.

    JACQUES CARDOZE et RÉGIS MASSINI FRANCE 2. 23 03 2015.

    blog 208

  • Les aides à domicile

    Les aides à domicile, un autre monde populaire de Christelle Avril.- Éditeur La dispute.- 24 €.

    Dans ce livre, la sociologue raconte le quotidien de ces femmes au métier pénible et précaire, en mal de reconnaissance. Un voyage chez les aides à domicile, entre service et servitude.

    Valeurs mutualistes n° 295 mars avril 2015.

    blog 207